Comment bien choisir son casque de karting ?

La pratique du karting est souvent considérée à juste titre comme coûteuse puisqu’elle nécessite l’achat de nombreux équipements en dehors de la location du kart. En effet, en plus de la combinaison, il est nécessaire de se procurer des gants, des chaussures adaptées et même un casque dédié. Certaines personnes cherchent donc à faire des économies en optant pour un casque de moto. Nous allons voir pourquoi ce n’est pas toujours une bonne idée et selon quels critères vous devriez choisir votre casque de karting.

Caractéristiques des casques de karting et critères à retenir

Si nous vous déconseillons d’utiliser votre casque de moto pour la pratique du karting, c’est parce que ceux-ci peuvent être de type “jet”, ce qui ne protègera ni votre menton ni votre visage. C’est donc à proscrire même pour du karting réalisé à titre de loisir. Par contre, il est vrai que si vous possédez déjà un casque de moto intégral, il pourra être réutilisé pour monter sur un kart. Veillez toutefois à ce qu’il soit bien homologué (ECE 22-04 P ou ECE 22-05 P).

A lire en complément : Comment devenir chauffeur VTC?

Toutefois, il y a des limites même pour ce type de casque. D’une part, son design ne sera pas forcément cohérent avec les autres équipements de karting (simple affaire de bon goût) et d’autre part, c’est insuffisant niveau confort si vous comptez faire de la compétition. Dans ce cas-là, il est nécessaire d’avoir une homologation prévue pour le karting. Il en existe principalement deux à ce jour : SNELL CMR2016 (pour les pilotes de moins de 15 ans) et SNELL K2020 (pour les adultes).

Il faut savoir que ces casques sont souvent utilisés même pour une pratique en intérieur sans contexte de compétition, toujours pour une raison de confort. Ils sont en effet plus légers, mieux ventilés… Veillez bien sûr à sélectionner la bonne taille afin de trouver votre casque de karting fétiche !

Lire également : Avantages et inconvénients du mandataire automobile