Que faut-il savoir sur la gestion d’une flotte de véhicule ?

Vous aimeriez constituer une flotte de véhicules pour votre entreprise. Étant donné que vous ne maitrisez pas bien comment fonctionne ce système, vous vous posez beaucoup de questions dont vous n’avez pas encore la réponse.

Voulez-vous mieux vous renseigner sur la flotte de véhicule ainsi que les différents types de voitures concernées ? Ou vous voulez savoir comment réduire ou optimiser les coûts de votre flotte ? Si vous voulez des explications pour l’une ou l’autre de ces interrogations, voici quelques-unes.

A voir aussi : Les meilleures BMW d’occasion

C’est quoi une flotte automobile ?

Il s’agit de l’ensemble des moyens de transport qui sont à la disposition d’une entreprise ou d’une association. En d’autres termes, c’est un parc automobile constitué de l’ensemble des engins dont une entreprise dispose. Pour une compréhension plus large, vous pouvez effectuer des recherches sur le site https://www.winflotte.fr.

Sur un parc, il y est distingué différents types de véhicules qui répondent aux besoins des collaborateurs d’une entreprise, dont les voitures de service, les voitures de fonction et les véhicules professionnels (Utilitaires, camionnettes et camions).

A voir aussi : Quelle marque de pneu choisir en 2021 ?

Une flotte automobile prend également en compte les véhicules légers de types deux roues, les trottinettes, les tracteurs, les semi-remorques de même que les vélos.

Il faut préciser qu’en fonction de la taille et de la capacité financière de l’entreprise, une flotte automobile demeure néanmoins un important investissement. C’est d’ailleurs pour cette raison que les propriétaires ou les responsables de tous ces véhicules sont toujours à la recherche de stratégies pour optimiser cet investissement afin d’en tirer profit.

Quel est le principe d’une voiture de fonction ?

C’est le type de véhicule qui peut être utilisé en dehors des heures de service. Il est surtout mis à la disposition des commerciaux et des cadres dirigeants dont le travail nécessite un moyen de déplacement pour se rendre à un rendez-vous par exemple.

L’autre détail est que la voiture de fonction peut être utilisée par le salarié en dehors de l’entreprise c’est-à-dire dans la vie privée lors des week-ends et des congés. C’est ce qui la différencie du véhicule de service qui n’est mis à disposition que dans le cadre professionnel.

Parlant du coût, le véhicule de fonction est d’abord un avantage en nature pour lequel l’employeur solde une cotisation de solidarité. Elle est calculée en fonction de l’émission de CO2 du véhicule : il s’agit de la taxe CO2.

Pour sa part, il revient à l’employé bénéficiaire de la voiture de fonction, d’effectuer une déclaration aux impôts. En effet, l’usage de ce type de voiture est subordonné à un prélèvement de charges sociales.

Pour calculer la taxe d’une voiture de fonction, trois éléments sont pris en compte. Il s’agit du titre d’achat ou de location, de l’ancienneté et de son fonctionnement au forfait annuel ou aux frais réels. En ce qui concerne l’assurance flotte, elle est régie par un contrat établi par les compagnies d’assurances.

Pour en bénéficier, les flottes doivent avoir au moins un minimum de trois à cinq véhicules. Dès lors, le calcul du montant de la cotisation se base sur le nombre de véhicules, leur âge, leur calibre et les activités auxquelles leur usage est dédié.

Il faut mentionner que pour réduire ou optimiser le coût de sa flotte automobile, il est avantageux d’opter pour l’usage d’un logiciel de gestion de flotte pour une meilleure gestion. Comme cela, tous les véhicules peuvent être connectés à un système télématique.