Comprendre les procédures de remorquage et de fourrière

Plusieurs raisons peuvent entraîner le remorquage ou la mise en fourrière de votre véhicule. Il est important de savoir que chacune de ses procédures est basée sur des règles et des principes. Vous souhaitez en savoir plus ? Si tel est le cas, ce qui suit vous sera très utile.

La procédure de remorquage

Lors d’un remorquage, il y a une procédure qui doit être suivie. Celle-ci consiste à transporter votre véhicule vers une casse automobile ou un garage lorsqu’il tombe en panne. La majorité des chauffeurs qui remorque votre véhicule en cas de panne sont des experts en mécanique automobile.

Lire également : Obtenir un remboursement après un accident de la circulation : Guide étape par étape

Si le mécanicien décide de remorquer votre voiture, vous avez la possibilité de choisir l’endroit où elle doit être transférée. Il s’agit de choisir entre le garage et votre domicile. Cependant, la procédure de remorquage requiert quelques standards de sécurité à respecter. Voici les règles de base et de sécurité pour remorquer une voiture.

Règles de base

Pour commencer, vous devez savoir que le remorquage ne s’improvise pas. En réalité, cela peut être dommageable lorsque les règles de sûreté et de conduite ne sont pas considérées. Il faut nécessairement prendre en compte les règlements de la remorque ainsi que quelques conseils de sécurité.

A lire également : Obtenir certificat de non gage gratuit : démarches simplifiées en ligne

De plus, il faut maîtriser la conduite d’une remorque. L’utilisation d’une corde est fortement déconseillée lors de la réalisation d’un remorquage de voiture. Il est préférable de se servir d’une barre de remorquage rigide homologuée. Si vous utilisez la barre, cela implique qu’un conducteur est présent dans le véhicule tracté.

Règles de sûreté

Vous le savez déjà. Il y a quelques règles de sécurité qui s’imposent lors du remorquage d’une voiture. Ainsi, assurez-vous de ne pas passer par une autoroute de même qu’une voie express. Il faut que le poids de la voiture à remorquer soit inférieur à celui du véhicule tracteur.

La vitesse doit être réduite à 50 km/h au maximum et vous devez adopter une conduite souple. Il est conseillé d’utiliser les warnings, mais en cas de changement de direction ou de manœuvre, vous devez utiliser les clignotants. L’alignement tracteur tracté doit être respecté. Installer des feux de signalisation.

La procédure de la mise en fourrière

procédures de remorquage et de fourrière

Les raisons qui peuvent amener votre voiture à être mise en fourrière sont nombreuses. Cependant, vous devez savoir que c’est la personne chargée qui enlève votre véhicule. Après cela, elle choisit la fourrière dans laquelle votre voiture doit être placée. Il y a beaucoup de démarches qui intègrent la procédure de mise en fourrière. Voici quelques étapes de la procédure de mise en fourrière.

Première étape

La personne chargée du transfert de votre véhicule établit une fiche descriptive du véhicule. Il s’agit d’une étape réalisée bien avant l’enlèvement de votre automobile. Notez que vous avez le droit de faire une demande du double de cette fiche descriptive.

Deuxième étape

En plus des démarches citées ci-dessus, il y a aussi l’étape du procès-verbal. Au cours de cette étape, la personne désignée doit rédiger un rapport sur le motif de la mise en fourrière du véhicule. Après avoir rédigé le rapport, les forces de l’ordre au remorquage de votre voiture.

Bien avant le remorquage, les forces de l’ordre effectuent quelques vérifications pour voir si le véhicule a été volé ou pas. Vous et votre assureur recevez une notification vous indiquant la mise en fourrière de votre voiture.

Le placement d’une voiture en fourrière

À propos de la procédure de la mise en fourrière de votre voiture, il est important de souligner quelques détails.

D’abord, si votre voiture a été volée, votre assureur en sera informé. La personne chargée de l’enlèvement de votre voiture désigne la fourrière dans laquelle le véhicule a été transféré. Elle informe dans les plus brefs délais l’autorité dont relève la fourrière.

À ce moment, l’agent doit mentionner le retrait provisoire du certificat d’immatriculation ainsi que l’heure de cette opération. Le véhicule sera ensuite soulevé et placé dans une fourrière agréée.

Vous savez tout sur les procédures de remorquage et de la mise en fourrière. Prenez donc vos dispositions pour éviter les surprises désagréables.

Les conséquences et les coûts liés au remorquage et à la mise en fourrière

Maintenant que vous avez compris les différentes étapes de la procédure de remorquage et de mise en fourrière, pensez à bien peser les conséquences et coûts liés à cette situation.

Tout d’abord, sachez qu’une fois votre voiture transférée dans une fourrière, vous devez vite agir. Effectivement, au-delà des 45 premiers jours suivant l’enlèvement du véhicule, des frais supplémentaires peuvent être ajoutés au coût initial.

Le propriétaire doit régler certains frais pour récupérer son véhicule. Parmi ces frais figurent notamment le tarif pour l’enlèvement du véhicule ainsi que celui relatif à sa garde en fourrière. Le paiement se fait auprès de la fourrière agréée où a été placée votre voiture.

Si les autorités ont émis un avis concernant votre contravention ou infraction routière, alors vous devrez aussi payer certains montants spécifiques.

Il peut aussi arriver que le propriétaire ne soit pas présent lors de l’enlèvement mais avait demandé par avance à ce qu’on évite tout incident avec son sur qui reste donc coincé dans la fourrière jusqu’à ce qu’il vienne retirer sa voiture. Dans ce cas précis, il faut compter entre 150€ et 200€. Bien entendu, si cela intervient durant une journée fériée ou hors weekend, les frais seront bien plus importants.

Pour finir, lorsque vous venez chercher votre automobile en fourrière, n’oubliez pas vos documents. Les papiers à fournir sont nombreux. Il vous faudra notamment votre permis de conduire, la carte grise du véhicule et l’attestation d’assurance en cours de validité.

Le remorquage et la mise en fourrière peuvent être une expérience désagréable pour tous les conducteurs. Pensez à bien suivre les procédures requises afin d’éviter des frais supplémentaires inutiles et récupérer rapidement votre voiture.

Comment récupérer sa voiture après une mise en fourrière : démarches et frais à prévoir

Maintenant que vous êtes bien informé sur la procédure de mise en fourrière d’un véhicule, pensez à bien savoir comment récupérer votre voiture. Les démarches à suivre et les frais à prévoir sont importants pour éviter tout désagrément supplémentaire.

Lorsque vous recevez l’avis de mise en fourrière de votre automobile, ne tardez pas à agir. Vous disposez généralement d’un délai légal pour récupérer votre voiture, sous peine qu’elle soit mise aux enchères ou carrément détruite.

Une fois que vous avez pris connaissance des informations nécessaires concernant la localisation de la fourrière où a été placé votre véhicule, rendez-vous sur place muni des documents justificatifs requis ainsi que du règlement des frais liés au remorquage et à la garde du véhicule dans ladite fourrière.

Pensez à rappeler que le coût lié à une mise en fourrière peut être très élevé. En effet, le tarif du remorquage et celui relatif à la garde temporaire sont souvent non négligeables. Il est donc recommandé d’adopter un comportement responsable sur la route pour éviter tout incident susceptible d’entraîner une telle situation.

Afficher Masquer le sommaire