Quels sont les coûts à prévoir pour passer le permis moto ?

Quand on s’intéresse pour la première fois au permis moto, on est vite dépassé par les tarifs proposés par les auto-écoles. Pour cause, l’absence de tarif réglementaire favorise la prolifération des offres concurrentielles. Si certains centres de formation agréés demandent quelques centaines d’euros, d’autres offres montent jusqu’au-delà de 1 500 euros.

Dans un tel contexte, comment choisir son permis moto ? Et quels coûts prévoir pour passer le permis moto ? On vous dit tout dans ce guide.

A découvrir également : Rejoindre un club de motards : Les avantages d'en être membre

Le prix du permis moto : le must basique

Pour passer le permis de conduire et devenir un motard, vous devez prévoir en premier lieu le prix du permis moto. Il est fixé par l’auto-école. Librement défini, il varie d’une auto-école à l’autre. Sur le marché, vous pouvez trouver des offres de 300 euros et d’autres de plus de 1 000 euros. Sans régler le tarif fixé par l’auto-école que vous choisissez, vous ne pouvez pas passer le permis moto.

Il est important de savoir que le tarif permis moto précisé dans les offres des auto-écoles inclue plusieurs services. Ils peuvent donner droit à la formation pratique de conduite, à la formation du Code de la route et à bien d’autres prestations. Mieux, ils peuvent prendre en compte les démarches et frais administratifs obligatoires prévus lors du passage du permis moto.

Lire également : Les clubs et associations motards : l'essence d'une communauté passionnée de moto

Les frais supplémentaires suivant la situation et l’offre de permis moto souscrite

Lorsque le permis moto choisi ne le prend pas en compte, vous devez prévoir des frais supplémentaires pour l’inscription auprès du service ANTS. Les différentes démarches administratives requises pour l’enregistrement nécessitent généralement un investissement de 134 euros. Vérifiez donc si l’offre que vous choisissez inclus les frais d’inscription pour ne pas être surpris.

Quels sont les coûts à prévoir pour passer le permis moto

À partir du permis A2, la loi impose le port d’équipements obligatoires. Ils servent à optimiser la sécurité du moto durant la conduite. Quelques auto-écoles prévoient ce coût dans leurs offres. Le cas  échéant, vous aurez à débourser entre 500 et 1 000 euros pour vous offrir les équipements obligatoires que vous n’avez pas.

Autre point important, des frais supplémentaires peuvent être facturés lorsque vous suivez une formation qui dépasse le temps réglementaire prévu. Il en est de même lorsque vous ratez l’examen et devez suivre à nouveau les cours pour le repasser.

Le budget requis pour obtenir le permis moto en France

Que vous choisissez de passer le permis A1, le permis A2 ou le permis A, de nombreuses offres sont accessibles sur le marché. Elles varient en fonction de l’auto-école qui les formulent et prennent en compte la situation et les besoins du motard. Aujourd’hui, il faut en moyenne prévoir un budget de 600 à 1 600 euros pour passer le permis moto en France. La différence entre les offres pouvant être très importante, il est donc nécessaire de miser sur les bons éléments pour bien choisir son permis moto.

Les clés pour bien choisir son permis moto

La règle de base pour réussir le choix du permis moto, c’est la comparaison de tarif. Attention tout de même. Vous devez bien connaître vos besoins et tenir compte des services inclus dans chaque tarif pour que la comparaison de prix puisse vous servir. En marge du tarif, il est judicieux, de comparer les auto-écoles. Ce faisant, vous vous assurez de confier votre formation à un centre agréé expérimenté et de haute réputation, qui assure un accompagnement de qualité.

Les astuces pour économiser sur le coût du permis moto

Si le coût du permis moto peut sembler élevé, il existe heureusement quelques astuces pour économiser sans compromettre la qualité de la formation. Il est recommandé de se renseigner auprès des différentes auto-écoles et de demander s’il est possible de bénéficier de tarifs réduits en souscrivant à un forfait comprenant plusieurs heures de conduite.

Une autre astuce consiste à être flexible sur les horaires. Effectivement, certaines auto-écoles proposent des tarifs préférentiels pour les cours donnés en semaine ou pendant les créneaux horaires moins demandés. Si vous avez une certaine marge dans votre emploi du temps, cela peut être une solution intéressante pour réaliser des économies.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les aides financières disponibles. Certains gouvernements proposent notamment des dispositifs d’aide au financement du permis moto pour les jeunes âgés entre 16 et 25 ans. Ces aides peuvent prendre la forme d’une subvention directe ou d’un prêt avantageux remboursable sur plusieurs années.

Pensez aussi à consulter les offres promotionnelles proposées par les auto-écoles lorsqu’elles existent. Il arrive fréquemment qu’elles lancent des campagnes discount visant à attirer davantage d’apprentis motards.

En suivant ces astuces judicieuses, vous pouvez ainsi faire baisser considérablement le coût global du permis moto tout en préservant la qualité et l’excellence qui sont nécessaires dans cet apprentissage exigeant.

Les aides financières disponibles pour financer son permis moto

Financer son permis moto peut représenter un investissement conséquent pour de nombreux candidats. Heureusement, il existe plusieurs aides financières disponibles qui peuvent alléger la facture et faciliter l’accès à cette formation.

Certains gouvernements proposent des dispositifs spécifiques pour aider les jeunes à financer leur permis moto. En France, par exemple, le ‘permis à un euro par jour‘ permet aux personnes âgées de 15 à 25 ans de bénéficier d’un prêt à taux zéro pour financer leur formation. Ce prêt est remboursable sur une période pouvant aller jusqu’à cinq ans, avec des mensualités ne dépassant pas un euro par jour.

Certaines régions ou départements mettent aussi en place des aides financières complémentaires pour soutenir les jeunes dans l’obtention du permis moto. Il peut s’agir de subventions directement versées aux apprentis motards ou bien de chèques mobilité utilisables uniquement pour le financement du permis.

Les organismes pour l’emploi peuvent aussi apporter une aide financière significative dans le cadre d’une reconversion professionnelle ou d’un retour à l’emploi. Ces aides varient en fonction du statut (demandeur d’emploi, salarié en insertion…) et peuvent couvrir tout ou partie des frais liés au passage du permis moto.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès des associations locales ou des fondations qui octroient des bourses d’études. Peuvent être concernés notamment les étudiants, motivés par la suite de leurs études par des déplacements en deux-roues sur leur campus.

Si le coût du permis moto peut représenter un frein pour de nombreux candidats, il existe heureusement plusieurs aides financières disponibles pour les soutenir dans leur projet. Que ce soit à travers des dispositifs gouvernementaux, régionaux ou par le biais d’organismes pour l’emploi et d’associations locales, il est possible de trouver des solutions adaptées à chaque situation. N’hésitez pas à vous renseigner précisément sur les différentes aides existantes dans votre pays ou votre région afin de maximiser vos chances de bénéficier d’un soutien financier pour passer votre permis moto en toute tranquillité.

Afficher Masquer le sommaire