Comprendre le fonctionnement et le schéma de la vanne EGR et de la pompe EGR

Ces dernières années, on entend beaucoup parler de la vanne EGR. Dispositif obligatoire depuis plusieurs années, il est présent sur de nombreuses voitures aujourd’hui. Si la vanne EGR est connue de nom par tous les automobilistes, son fonctionnement reste malheureusement un mystère plein pour beaucoup. Peu renseigné sur la pompe EGR, vous souhaitez faire le plein d’informations à son propos ? Lisez ce guide pour comprendre le fonctionnement et le schéma de la vanne EGR.

Présentation de la vanne EGR

Cela fait maintenant plusieurs années qu’on entend régulièrement parler de la vanne EGR. Le dispositif est si célèbre que tous les automobilistes la connaissent désormais. La notoriété de la vanne EGR a atteint un tel point que même les néophytes et les personnes à faible culture sur l’industrie automobile la connaissent également.

A voir aussi : Les meilleures astuces pour réduire le prix de son assurance auto

Avant tout, le terme EGR est un sigle anglais. Il se traduit exhaust gas recirculation. En français, la vanne EGR peut être présentée comme un système assurant la recirculation des gaz d’échappement. La vanne EGR est pour tout dire un dispositif anti-pollution. Il est obligatoire en Europe depuis le milieu des années 1990. On la retrouve donc sur toutes les voitures de ces dernières années.

À tort, on pense que la vanne EGR est un dispositif récent. Avant de se démocratiser en Europe, la vanne EGR existait depuis quelques décennies en Amérique. On situe notamment sa création en 1970.

Lire également : Les meilleures BMW d’occasion

Explication du fonctionnement et du schéma de la vanne EGR

L’utilité principale de la vanne EGR est de faire baisser les émissions de NOx. Le terme désigne l’oxyde d’azote. Il s’agit d’un gaz nocif pour l’environnement, mais également pour l’humain. Pour faire baisser son taux d’émission, la vanne EGR fait recirculer les gaz d’échappement dans la chambre de combustion. Cette recirculation fait baisser la température dans la chambre de combustion qui contient du gaz frais. Par ricochet, l’oxygène entraîne la réduction du taux d’oxydes d’azote.

Pour fonctionner et atteindre de tels résultats, la vanne EGR relie les collecteurs d’échappement et l’admission. C’est pour cette raison que les gaz tels que présentés sur le schéma de la pompe EGR peuvent emprunter deux directions. Pour orienter le gaz d’échappement dans la chambre de combustion, la vanne EGR s’ouvre.

Suivant les dispositifs, différents types d’ouverture peuvent être exploités. On oppose notamment l’actionneur à vide et l’actionneur électrique. Quel que soit le type de dispositif utilisé, la vanne EGR optimise les performances du moteur tout en limitant son niveau d’émission de polluants.

Comprendre le fonctionnement d'un alternateur découvrez le schéma et ses principales composantes

Vanne EGR : les risques en cas de défaillance

L’utilité de la vanne EGR ne fait plus de doute aujourd’hui. Le dispositif anti-pollution est aussi apprécié des constructeurs automobiles que des conducteurs. Si ces derniers l’affectionnent particulièrement, ils sont aussi embêtés par son dysfonctionnement. Beaucoup d’automobilistes se plaignent souvent de pannes EGR.

Les pannes EGR sont plus fréquentes sur les moteurs diesel. Dans presque tous les cas, la vanne EGR se bloque en raison de l’accumulation de saletés. Totalement encrassée, elle ne peut donc plus s’ouvrir. Conséquence, la vanne devient inopérante et la réduction de l’émission de polluants n’est alors plus possible.

Dans d’autres cas, l’encrassement de la vanne EGR bloque sa fermeture. La pompe reste ouverte et expose à des pannes différentes. Ici, le conducteur doit faire face à une production excessive de fumée ou à des difficultés de démarrage à froid. Des secousses vont également être ressenties durant la conduite et le moteur va considérablement perdre en puissance.

En marge de ces pannes classiques et de leurs causes, la vanne EGR peut aussi présenter des problèmes électriques. Mieux le dispositif peut connaître des défaillances et donner naissance à des problèmes assez importants.

Vanne EGR : les gestes corrects pour bien l’entretenir

Personne n’aimerait que sa voiture présente des pannes EGR. Heureusement, il est possible d’éviter les pannes EGR. La meilleure solution pour y arriver est de bien entretenir le dispositif anti-pollution. Vous pouvez pour cela contacter des professionnels et leur confier l’entretien de votre pompe EGR. L’entretien doit être assuré de manière régulière.

En marge de l’entretien, de bonnes habitudes de conduite peuvent aussi préserver la vanne EGR. Une conduite lente favorise les pannes EGR. Pour ne pas être confronté à de tels désagréments, privilégiez les conduites rapides avec votre auto. Certes, ce mode de conduite entraîne la surconsommation, mais les dépenses en carburation sont préférables à des pannes EGR.

Pannes EGR : la solution idéale pour les résoudre

Vos efforts de prévention ont été vains ? Réagissez promptement lorsque votre auto présente des pannes EGR. La meilleure solution dans ce genre de cas est de se rendre dans un garage automobile. Les professionnels y prendront en charge l’auto pour évaluer avec précision l’état de la vanne EGR. Suivant le niveau de détérioration du dispositif anti-pollution, le professionnel recommandera des réparations ou un remplacement.

Tout ce qu’il faut faire ici, c’est de régler la facture. Le spécialiste se charge de tous les travaux pour remettre votre vanne EGR en bon état de marche. Les performances de votre voiture reviendront à leur meilleur niveau et les émissions de gaz polluants vont baisser.