Les nouveautés du Code de la route

Les nouveautés du Code de la route

Le plan de réforme du Code de la route, adopté par le gouvernement, vise à réduire les délais d’attente ainsi que le coût du permis de l’ordre de 30%. Aussi, les nouvelles mesures qui entrent dans le cadre du « permis pour tous » contribuent à renforcer la sécurité routière. Gros plan sur les nouvelles lois et réglementations qui régissent le Code de la route.

Le permis moins cher et plus rapide

La baisse drastique du prix du permis de conduire résulte d’une série de mesures qui n’entravent en aucun cas la qualité des formations dispensées. Ainsi, l’apprentissage du Code ainsi que l’examen sont gratuits pour les volontaires au Service National Universel. Dans le même temps, ils peuvent apprendre le Code de la route en ligne et se préparer à l’examen via le smartphone, un PC ou une tablette. Les jeunes conducteurs accèdent également aux simulateurs de conduite dont le coût horaire s’avère moins cher que des cours de conduite sous la supervision d’un moniteur.

A lire aussi : Perte de permis : que faire ?

Les mesures prises par le gouvernement visent aussi à développer l’apprentissage de la conduite sur boîte automatique et à encourager la conduite supervisée. Rappelons que la conduite encadrée mise en place en 2010 s’adresse aux jeunes de 16 ans aspirant aux métiers de la route. Ils ont ainsi la possibilité de passer le permis durant leur formation. Dans le même élan, l’examen du permis est accessible dès 17 ans pour ceux qui sont issus de la conduite accompagnée. Une expérience prouve que les conducteurs qui sont passés par la conduite accompagnée seraient moins impliqués dans les accidents de la route.

permis conduire

A lire en complément : Qu'est-ce que le code NEPH ?

Des questions plus adaptées aux enjeux de la sécurité routière

Les réformes du Code de la route impliquent une nouvelle banque de données comprenant 1000 questions. Ces dernières portent notamment sur la perception des risques sur la route, sur les comportements à adopter. Les capacités du conducteur seront ainsi évaluées en fonction des réponses fournies. À noter que les questions ne comportent pas de pièges. Quant aux conditions du code, elles restent inchangées. Autrement dit, le candidat devra répondre correctement à 35 questions sur 40. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas le code NEPH attribué notamment en ligne via le site de l’ANTS.

Vitesse maximale autorisée à 80km/h

La diminution de la vitesse maximale autorisée à 80km/h a longtemps fait couler l’encre. Malgré les réticentes, cette mesure s’applique sur les routes à double sens et dépourvues de séparateur central. En d’autres termes, le conducteur ne pourra pas rouler au-delà de cette vitesse sur le réseau secondaire. Le non-respect de cette loi est passible d’une perte de points ou d’une amende. La mise en vigueur de cette mesure vise essentiellement à diminuer la mortalité routière. Dans un second temps, le projet de loi contribue à rendre le trafic plus fluide et à diminuer les émissions de substances polluantes.

Le téléphone au volant durement sanctionné

La suspension de permis s’impose pour toute personne qui utiliserait son téléphone en conduisant. Ce projet de loi mis en place en 2019 vise à faire disparaître la mauvaise habitude de téléphoner au volant. Cela concerne même la lecture des messages qui, rappelons-le, multiplie les risques d’accident de la route.

Show Buttons
Hide Buttons