Contrat d’assurance moto malus : tout ce que vous devez savoir…

Le monde de l’assurance moto peut être complexe, surtout lorsqu’il s’agit de notions comme le malus, les sinistres, l’alcoolémie et les stupéfiants. Si vous avez déjà eu un sinistre ou des infractions liées à l’alcool ou aux stupéfiants, comprendre comment ces éléments affectent votre assurance est essentiel.

Comprendre le malus en assurance moto

Le système du malus en assurance moto est conçu pour pénaliser les conducteurs qui ont été responsables de sinistres. Après chaque accident où la responsabilité du motard est engagée, un coefficient de malus est appliqué. Ce coefficient augmente le montant de la prime d’assurance que vous devrez payer. Plus le nombre de sinistres est élevé, plus votre malus croît, rendant ainsi votre couverture d’assurance moto plus coûteuse.

A lire également : Les erreurs à éviter lors de la souscription d'une assurance moto Maaf

Obtenir une assurance quand on a un malus important peut devenir un vrai casse-tête. Pour plus d’informations sur ce sujet, consultez ce lien utile : https://www.assurvit.fr/difficultes-a-sassurer-moto/.

Impact des sinistres sur votre assurance moto

Les sinistres jouent un rôle crucial dans l’établissement de votre malus. Chaque fois qu’un accident arrive, et que votre responsabilité est engagée, votre assureur applique un coefficient de majoration. En règle générale, ce coefficient est fixé à 25%, mais il peut varier selon les clauses de votre contrat d’assurance. Accumuler plusieurs sinistres en peu de temps peut rapidement augmenter le coût de votre prime annuelle.

A lire également : Assurance auto : la moins chère en 2020

  • Premier sinistre : majoration de 25%
  • Deuxième sinistre : nouvelle majoration de 25% sur la prime déjà augmentée
  • Troisième sinistre : majoration additionnelle pouvant aller jusqu’à 150%

L’annulation et la suspension de permis : quel impact ?

L’annulation ou la suspension de permis sont deux décisions judiciaires pouvant découler des infractions graves telles que les excès de vitesse, l’alcoolémie ou la consommation de stupéfiants. Ces sanctions entraînent souvent une obligation pour le motard de repasser des examens avant de pouvoir récupérer son permis. Pendant cette période, la recherche d’une assurance moto devient particulièrement ardue et très coûteuse.

La durée pendant laquelle le motard est restreint quant à la conduite peut grandement influencer le montant du malus. Plus la suspension est longue, plus le coût de la future assurance sera élevé, vu le profil à risques qu’il représente aux yeux des assureurs. Certains assurés ne parviennent même pas à retrouver une offre convenable et se tournent vers des contrats spécifiques proposés aux conducteurs « malussés ».

Choisir une assurance adaptée aux conducteurs malussés

Pour ceux qui portent un lourd passé de malus dû à divers sinistres, alcoolémie ou consommation de stupéfiants, quelques solutions existent. Certaines compagnies spécialisées proposent des polices d’assurance conçues précisément pour les profils à risques. Néanmoins, celles-ci sont souvent souscrites avec des conditions strictes et des primes élevées comparé à une assurance classique.

En souscrivant à une telle assurance, il est crucial de rechercher des garanties adaptées à vos besoins réels. Parfois, limiter certaines couvertures peut permettre de réduire le coût total de l’assurance. Une formule au tiers, par exemple, pourrait être envisagée face à des tarifs prohibitifs sur des formules plus complètes. Tout dépendra de votre propre profil et situation financière, ainsi que de votre capacité à respecter les nouvelles règles…

Afficher Masquer le sommaire