Siège auto isofix : les raisons de le choisir

Vous avez un enfant et vous désirez sortir avec lui en voiture ? En pensant à votre propre sécurité, faite pareille pour celle de votre enfant. Cela vous permettra de réduire au maxi les risques de blessures au cas où un accident surviendrait. Pour cette raison, les voitures neuves de production française depuis 2011 intègrent un nouveau système de fixation de sièges. Il s’agit de l’Isofix. Exigé dans toute l’Europe depuis 2013, Isofix se distingue à plusieurs égards du mode de fixation traditionnelle. Vous vous demandez certainement pourquoi choisir le siège auto isofix ? Découvrez dans cet article quelques raisons qui vous inciteront à l’action.

La facilité et la rapidité de l’installation

La plupart des voitures produites depuis dix ans environ sont dotées de points d’ancrage autour de la banquette arrière. Cela permettra en réalité aux propriétaires d’installer des sièges Isofix en toute facilité. En plus d’être facile, il faut préciser que l’installation d’un siège Isofix est très rapide. Comment installer alors votre siège auto Isofix ?

A voir aussi : Carte grise : ce qu'il faut savoir sur les nouvelles règles

Il est important de savoir que le système Isofix intervient seulement dans la fixation des sièges autos. C’est d’ailleurs le seul moyen de rétention ordonné pour ce qui est des sièges autos homologués i-Size. En effet, sachez tout d’abord que 3 points d’ancrage composent le système Isofix. On distingue alors deux pinces qui se trouvent à l’arrière du siège. À eux s’ajoute une jambe de force ou un top tether.

Comment installer le siège Isofix ?

La première étape de l’installation consiste à déplacer les deux pinces. Ces dernières doivent s’arrimer sur les anneaux qui se situent entre l’assise de la banquette et le dossier. Ensuite, vous fixez le top tether dans le coffre de la voiture. La jambe de force quant à elle, située à l’avant du siège auto Isofix, sera positionnée sur le plancher de l’auto.

A découvrir également : Les avantages de la gestion de flotte pour les entreprises

Loin d’être des outils d’ornement, le top tether et la jambe de force favorisent la stabilité du siège auto. Ainsi, ce dernier ne pourra plus basculer vers l’avant ni faire une rotation. Cependant, il est peu recommandé d’utiliser un siège auto avec jambe de force pour les voitures ayant un faux plancher ou une trappe. N’hésitez pas à vous référer à la marque de votre véhicule pour plus d’informations.

Une installation rassurante

Choisir un siège auto Isofix vous garantit une installation sûre et efficace. En effet, selon www.protectchildgb.org.uk, 52% des sièges auto ceinturés sont mal installés. 27% parmi eux ont de graves défauts d’installation, ce qui ne promet aucune protection à votre bébé.

C’est donc pour cette raison que la norme européenne R-129 I-Size exige depuis quelques années des fixations Isofix. Ainsi, votre enfant sera à l’abri des blessures en cas d’accident. En effet, la plupart des sièges autos Isofix, soit 90%, s’installent correctement. Il y a alors moins de chance de faire une mauvaise installation, contrairement aux sièges avec ceinture de sécurité.

Par ailleurs, il est important de préciser que certains sièges autos Isofix sont dotés d’un système d’affichage. Ce dernier vous confirmera quand votre siège sera bien installé. Au cas contraire, vous procédez à un réajustement et le tour est joué.

Avec un siège auto Isofix, vous garantissez à votre enfant une sécurité optimale. Finies les chutes dues aux secousses durant le trajet.

Un siège pratique

En plus de son efficacité, le siège auto avec Isofix est très pratique. Son installation est beaucoup plus simple. Elle n’exige pas de gros efforts contrairement aux sièges classiques. Ici, pas de mauvaise manipulation ni de tension mal réglée.

Par ailleurs, pour mieux attacher votre bébé dans le siège auto, certaines règles sont à suivre. D’abord, ne commettez jamais l’erreur d’installer l’enfant sans l’attacher. Ce geste pourrait entrainer de lourdes conséquences auxquelles vous ne souhaitez certainement pas.

Ensuite, avant de mettre votre bout de choux dans son fauteuil, enlevez-lui son manteau et d’autres couches de vêtements épaisses. Au cas contraire, vous aurez l’impression d’avoir bien serré les sangles, ce qui est faux. Enfin, veillez à serrer correctement le harnais et à mettre la têtière à la hauteur idéale. Ainsi, votre enfant sera bien positionné et vous pourriez effectuer un meilleur trajet. À vous de jouer.