Quel est le délai d’une contre-visite du contrôle technique ?

Quel est le délai d’une contre-visite du contrôle technique ?

Le contrôle technique est rigoureux. Cela permet parfois au propriétaire de connaître les défaillances de son véhicule. S’il y en a de très graves, il est appelé à réaliser une contre-visite dans un délai précis. Cela va lui permettre de faire constater les réparations faites entretemps. Le délai de la contre-visite n’est pas stable. Pour mieux comprendre le processus, il suffit de lire les lignes ci-dessous.

Conditions d’obligation de contre-visite

La contre-visite fait suite au contrôle technique. Durant le contrôle technique, le contrôleur vérifie 133 points exactement sur le véhicule. Cela part du moteur pour les freins en passant par les plaques, les pneus… Une fois que le contrôle est achevé, l’expert vous remet le procès-verbal du contrôle technique. Il y est mis tous les problèmes remarqués. Suivant la gravité de la situation, vous serez appelé à faire des réparations dans un bref délai. Une fois que vous faites les réparations, vous avez besoin d‘une contre-visite pour réactualiser les données légales et administratives sur votre véhicule.

A lire également : Le véhicule à hydrogène, c’est quoi ?

Délai de contre-visite

La contre-visite a un délai standard de deux mois. Toutefois, des situations particulières créent des variations. Il s’agit entre autres des défaillances enregistrées, de la disponibilité du centre de réparation et du budget du propriétaire.

 

A lire également : Louer une voiture à l’aéroport de Casablanca : un exercice très aisé

  • Selon les défaillances : dans certains cas, la défaillance pousse le contrôleur à émettre non seulement l’avis défavorable de rigueur, mais aussi à accompagner cela d’une lettre portant la mention défaillance critique. Dans ce cas, votre véhicule doit être immobilisé de suite.
  • Vous démarrez les réparations dès ce jour. Avant de vous remettre en circulation, vous aurez besoin de la contre-visite. Elle devrait alors se faire les semaines suivantes et au plus dans deux mois.
  • Selon le centre : tous les centres ne fonctionnent pas suivant le même chronogramme. Si vous avez envie de rester dans le même centre que pour le contrôle technique pour les réparations et la contre-visite, cela peut vous faciliter la tâche. Toutefois, vous pouvez aller ailleurs. Cela ne fera que rallonger le délai, puisqu’il faudra prendre rendez-vous.
  • Selon le budget : le budget ne peut pas être écarté des éléments qui influencent le délai de réalisation de la contre-visite. En réalité, une fois que l’on vous délivre un avis défavorable, vous avez normalement deux mois pour la faire. Si votre budget ne suffit pas pour les réparations, vous serez bien obligé d’aller au-delà des prescriptions de mise.

Coût de la contre-visite

La contre-visite implique des réparations. Si vous ne corrigez pas les défaillances, la contre-visite ne vous servira à rien. Vous devriez vous rendre dans un centre et demander un devis complet. Vous aurez à prendre en compte les priorités si votre budget n’est pas très élevé.

Pour le coût de la contre-visite elle-même, vous resterez dans la fourchette de 15 à 30 euros. Tout est question de moteur et de type de véhicule. Vous pouvez prendre des renseignements auprès de votre garagiste. Il s’agit d’un expert qui connaît bien les rouages de son secteur d’activité. Il saura vous être utile.

 

Show Buttons
Hide Buttons