Le SNTCA veut aussi différer le nouveau contrôle technique pour les poids lourds

Le SNTCA veut aussi différer le nouveau contrôle technique pour les poids lourds

Le gouvernement français a mis au point un nouveau règlement du contrôle technique qui devrait s’appliquer en 2019. Il se caractérise notamment par le fait que les contrôles ont été renforcés et ils intègrent de nouveaux facteurs tels que le taux d’émission de Co2. Cependant, il a dû se heurter à une manifestation populaire. Il s’agit notamment de celui des gilets jaunes qui est à la base d’une large contestation dans toute l’étendue du territoire. Il en résulte un recul du gouvernement quant à l’application de ce contrôle technique pour uniquement les véhicules légers. Par conséquent, ce ne fut pas le cas pour les véhicules lourds. C’est en ce sens que le SNTCA a réagi afin de permettre à ces véhicules de disposer aussi de ce différé.

Un différé du contrôle technique uniquement pour les voitures légères

Dans le cadre de la transition écologique menée par le gouvernement français, de plus en plus de réformes ont été effectuées. Parmi les plus remarquables, il y a le renforcement du contrôle technique. Ils intègrent de nouveaux facteurs concernant surtout l’émission de carbone des voitures. En effet, dans ce cas précis, il est maintenant interdit pour une voiture de dépasser un certain seuil d’émission. Toutefois, le gouvernement a dû reculer sur cette décision notamment à cause de la contestation des gilets jaunes. Cette mesure est reculée de 6 mois. Cependant, celle-ci ne concerne que les voitures légères. Ce fut donc une réelle surprise pour les professionnels du transport du fait qu’ils ne pouvaient pas eux aussi profiter de ce report lorsqu’ils effectuent un contrôle technique à Saint Menet ou tout autre endroit en France. Ils l’ont ainsi fait savoir à travers leur association le SNTCA.

A découvrir également : 3 bonnes raisons d’acheter une voiture électrique

Une contestation du SNTCA

Le SNTCA est le syndicat des transporteurs automobiles. Celui-ci a pour rôle principal de faire valoir les droits des travailleurs de ce domaine professionnel. Ce sera notamment le cas lorsque les transporteurs ont été notifiés qu’ils ne seront pas concernés par le report de l’application du nouveau contrôle technique. C’est en ce sens que ce syndicat a agi en dénonçant l’illégalité de cette différenciation des traitements. En effet, les chefs de ce syndicat ne voient pas quelles sont les raisons qui font qu’ils ne devraient pas eux aussi en bénéficier. De plus, ils ont aussi noté que de nombreux centres de contrôles techniques ne sont pas équipés et sont mal équipés des différents dispositifs qui permettront d’appliquer les nouveaux types de contrôles de la meilleure des manières. Pour tout cela, ils ont eux aussi demandé au gouvernement de reculer sur cette décision.

A découvrir également : Assurance aux kilomètres, quels sont les avantages ?

Show Buttons
Hide Buttons