Comment changer un joint de culasse HS ?

Le joint de culasse est une pièce essentielle pour les chambres à combustion d’une voiture. En effet, il assure à la fois l’étanchéité de ces derniers ainsi que la bonne explosion du mélange air et carburant. Le joint de culasse est là pour assurer également la jonction entre le bloc moteur et la culasse placée en haut du moteur. Si ce dernier perd son étanchéité, le moteur ne disposera plus de compression et il deviendra de plus en plus difficile de le mettre en marche. Si la défaillance s’aggrave, le cela peut provoquer la casse complète du moteur au fil du temps.

A lire aussi : Comment choisir son attelage voiture ?

Changer le joint de culasse : à quel moment ?

Le joint de culasse doit être remplacé le plus vite possible s’il présente un ou de plusieurs symptômes d’usure. Généralement, le joint de culasse de votre véhicule devrait être remplacé autour des 200 000 kilomètres. Toutefois, ce kilométrage n’est valable que si le joint de culasse et l’ensemble des éléments du moteur sont bien entretenus, notamment la vidange de l’huile moteur qui doit être fait régulièrement.

Changer le joint de culasse de votre voiture n’est pas une mince affaire, et peut même s’avérer une opération extrêmement complexe qui requiert beaucoup de patience et de minutie. Aussi, il est nécessaire d’avoir au moins l’œil pour détecter les symptômes indiquant que le joint de culasse est HS :

A voir aussi : Carte grise : tout ce qu'il faut savoir

  • Quand l’huile devient blanchâtre (comme de la mayonnaise), ce qui signifie que le liquide de refroidissement s’est mélangé à l’huile.
  • Quand une épaisse fumée blanche sort du pot d’échappement, cela signifie que l’eau passe dans les cylindres.
  • Quand les durites d’eau deviennent très dures ou l’eau sort par le bouchon du vase d’expansion, c’est le signe du passage du gaz sous pression des chambres de combustion dans le circuit de refroidissement.

Comment procéder au changement du joint de culasse ?

En cas de surchauffe, le joint de culasse peut fendre ou se déformer directement. A partir de là, le moteur de votre voiture sera en danger. Le remplacement du joint de culasse est impératif. Une opération coûteuse en garage, car il faut démonter de nombreuses pièces du moteur pour atteindre la culasse. Par contre, en prenant votre temps, voici comment changer un joint de culasse vous-même :

  1. Faire la vidange du véhicule :

Avant toute chose, il va vous falloir vider le circuit de refroidissement de votre voiture en ouvrant tout simplement le robinet de vidange du radiateur et de laisser le liquide s’écouler.

  1. Démontez les pièces arrivant à la culasse :

Ensuite, démontez les pièces suivantes en partant des durites d’eau ensuite le filtre à air, la rampe d’injecteurs, la bobine d’allumage, les connexions électriques, la sortie d’échappement… Aussi, référez-vous au manuel de votre voiture avant de réaliser cette étape, car cela peut varier selon le modèle de véhicule.

  1. Retirez la culasse :

Sauf si le manuel technique de votre véhicule le précise, voici l’ordre de dévissage le plus courant de la culasse : retirez le cache culbuteur et le joint de cache culbuteur, puis desserrez les vis par petits tours. Puis, retirez les vis qui maintiennent la culasse et le joint de culasse.

  1. Nettoyez la culasse :

Il est important que tous les parois soient bien propres avant de poser le nouveau joint. Pour ce faire, utilisez de l’acétone ou du produit nettoyant pour nettoyer la culasse, le plan de joint de culasse et tout le bloc-moteur.

  1. Posez le nouveau joint  et remettez tous les accessoires :

Placez le nouveau joint sur le plan de joint du bloc-moteur en assurant qu’il corresponde parfaitement à la culasse. Vous pourrez trouver une indication pour positionner le joint dans le bon sens. Puis, remettez la culasse en place et serrez les boulons de fixation à l’aide d’une clé dynamométrique.

  1. Remettez du liquide de refroidissement et faire tourner le moteur :

Enfin, rajoutez du liquide de refroidissement dans le moteur et mettez le moteur en marche. Laissez ensuite le moteur tourner pour que le ventilateur se mette en marche. Et en dernier lieu, faites la purge du circuit de refroidissement.